La création de bandes dessinées selon Dave Gibbons

13,360 vue(s)
ClipStudioOfficial

ClipStudioOfficial

Utiliser CLIP STUDIO PAINT pour créer des bandes dessinées

Image: Couverture de « Dan Dare »


Depuis combien de temps faites-vous ce métier ?

Je dessine et écris des bandes dessinées depuis 1973, donc depuis 45 ans maintenant. C'est le moment où je suis devenu professionnel à temps plein. J'ai fait un ou deux projets courts avant cela. J'estime néanmoins que ma véritable carrière a commencé en 1973.

https://twitter.com/davegibbons90


Quels sont vos accomplissements les plus importants ?

Je crois que je suis principalement reconnu comme étant l'artiste et le cocréateur de « Watchmen » avec Alan Moore. J'ai également dessiné une histoire sur Superman avec Alan, « For the Man Who Has Everything », qui semble être encore considérée de nos jours comme étant une favorite.


J'ai co-créé le personnage Rogue Trooper pour le magazine « 2000 A.D. ». J'ai également travaillé sur « Doctor Who » pendant 3-4 ans. J'ai co-créé et dessiné la série « Martha Washington » avec Frank Miller. J'ai travaillé sur « Green Lantern » et « Green Lantern Corps » pour DC Comics. J'ai écrit quelques histoires sur Batman et Superman, incluant « Batman vs. Predator ». De plus, j'ai travaillé sur une histoire de « Alien » avec le créateur de « Hellboy », Mike Mignola.


J'ai été « Comics Laureate » au Royaume-Uni durant quelques années, ce qui m'a permis de promouvoir la bande dessinée dans le monde de l'éducation. J'ai reçu un doctorat honoraire de l'Université de Dundee en Écosse. En 2018, j'ai gagné le prix « Will Eisner Hall of Fame » au San Diego Comic Con et le prix « Harvey Kurtzman Hall of Fame » au New York Comic Con.


Ce sont les accomplissements qui me viennent en tête pour le moment.

Image promotionnelle pour « Watchmen »


Quel type de projet créez-vous ?

Je crée principalement des « comic strip ». Généralement, je fais le travail monochrome. Le tout demeure en noir et blanc ou est colorisé par un spécialiste de la couleur. La plupart du temps il s'agit de mon ami Angus McKay qui partage la même vision que moi au sujet de la couleur.


Je travaille également ici et là sur des projets publicitaires ou promotionnels. Je fais souvent office de consultant pour différentes sociétés de technologie telles que MadeFire qui produit des « motion books » pour l'iPad et différents appareils. Je suis également consultant créatif pour Magic Leap, un producteur de technologie 3D fascinant ! Je participe un peu également au design de jeux vidéo.

Colorisation finale de Grordbort


Quel est votre équipement de travail ?

J'ai un MacBook Pro et une tablette Wacom Cintiq de 27 pouces. J'ai un contrôleur TABMATE, un merveilleux petit gadget que l'on peut programmer et qui facilite le travail sur CLIP STUDIO PAINT. J'utilise en guise de moniteur principal un écran Apple de 30 pouces. J'ai également un grand scanner, une imprimante Epson et un iPad Pro.


Celui-ci est très utile pour faire des croquis lorsque je suis loin de mon ordinateur. J'y ai installé la version pour iPad de CLIP STUDIO PAINT. C'est vraiment pratique de pouvoir échanger des fichiers de l'iPad vers l'ordinateur et l'inverse !


Je dessine encore un peu avec du papier et des crayons. J'utilise parfois CLIP STUDIO PAINT pour faire mes crayonnés, pour ensuite les imprimer et les encrer en utilisant les méthodes traditionnelles pour certains travaux fait sous commissions ou pour lesquels j'ai besoin de pièces « physiques ».


Quel est votre processus de création ?

Je commence par lire le scénario ; si je suis celui qui l'écrit, je débute évidemment par l'écriture de celui-ci. Puis je dessine les vignettes de chaque page, de petits croquis vagues de la taille d'un timbre qui résume approximativement ce que je veux sur chaque page pour me donner une idée de l'allure et de la composition de celles-ci.


Je poursuis en traçant de plus grands croquis sur lequel je dessine tout à la va-vite pour illustrer le rythme des images et de l'histoire pour ensuite produire des crayonnés plus détaillés destinés à être encrés. Je termine en ajoutant le texte et la couleur.


Il s'agit d'un processus de création traditionnel qui est devenu hybride pendant un moment, de par l'ajout du texte et de la couleur à l'ordinateur, pour désormais être complètement réalisé avec CLIP STUDIO PAINT, des vignettes jusqu'à la colorisation finale.

« Tharg War »


Quelle est votre histoire avec CLIP STUDIO PAINT ?

J'ai intégré l'ordinateur à mon processus de travail au début des années 1990 pour coloriser mes bandes dessinées. Je faisais le reste de manière traditionnelle sur papier avec des stylos, de l'encre et des pinceaux. Une fois terminé, je scannais le tout et y appliquant de la couleur avec Adobe Photoshop. Puis, je poursuivais en ajoutant le texte et autres éléments de design avec Adobe Illustrator.


J'ai toujours recherché un logiciel qui faciliterait la création de bandes dessinées. C'est pourquoi j'étais très excité lorsque j'ai trouvé Manga Studio (l'ancien nom de la version anglaise de CLIP STUDIO PAINT) ! Ce logiciel était conçu précisément pour répondre aux exigences et régler des problèmes propres à la production de bandes dessinées. J'ai commencé à l'utiliser dès que je l'ai vu ! Je suis son évolution depuis ce jour.


Jadis, à San Diego, je me suis présenté aux revendeurs américains du logiciel. J'ai parlé de « Watchmen » et ils étaient vraiment contents de me rencontrer. Ils m'ont demandé si je serai intéressé à faire la promotion du logiciel.


J'ai toujours été de nature enthousiaste ; si je trouve quelque chose que j'aime vraiment, je me fais toujours un plaisir de le recommander aux gens. Il s'agit du sentiment exact que je ressens pour ce logiciel ; je demeure encore aujourd'hui l'un de ces grands partisans.


Je continue à faire la promotion de CLIP STUDIO PAINT et l'utilise pour faire la majorité de mon travail, que ce soit le noir et blanc ou la couleur. Je l'utilise énormément, car il offre de nombreux ensembles d'outils pratiques et il est très stable.

Processus de création d'une couverture


Quelles sont vos fonctions préférées sur CLIP STUDIO PAINT ?

J'adore les outils ! J'aime comment ils imitent et simulent avec précision les outils physiques traditionnels. La configuration de ma boîte à outils reproduit exactement l'ensemble que j'utiliserai si je travaillerais avec du papier et des crayons. J'apprécie la reconnaissance des crayons, stylos et pinceaux.


J'aime également la règle de perspective. Mon style de dessin nécessite beaucoup de perspective à deux ou trois points. Je suis parfaitement capable de faire tout cela « à la main », mais cela nécessite beaucoup de temps et entrave le flux de travail. La perspective est facile avec CLIP STUDIO PAINT : il suffit de définir les points de fuite et les lignes s'attachent automatiquement à la grille. Il est également possible d'importer des mannequins 3D et de les agencer à l'espace 3D. Cet outil permet de sauver beaucoup de temps lorsque je dessine des arrière-plans ou des objets mécaniques.


La troisième chose que je préfère dans CLIP STUDIO PAINT est la possibilité d'utiliser son dessin au trait en guise de référence pour la colorisation. Cela signifie qu'il est possible de peindre sur un calque en dessous du dessin au trait et de produire des pièces sans espaces blancs lors de l'impression. La couleur recouvre la page et les lignes noires embarquent par-dessus. Bref, l'art est consistant et beaucoup de temps est sauvé si on compare le tout à Photoshop et à ses outils de remplissage.


Je crois qu'il s'agit de mes trois fonctions préférées.


Quelles fonctions de CLIP STUDIO PAINT vous permettent de caractériser votre art ?

J'aime penser qu'il est compliqué de différencier ce que j'ai dessiné de manière traditionnelle ou numérique. Cela me permet de maintenir une consistance qui distingue mon art et le rend reconnaissable.

Image: Couverture de « Dan Dare »


Êtes-vous plus productif aujourd'hui comparativement à l'époque où vous utilisiez des outils traditionnels ?

Oui, je le suis ! Comme je le disais, des outils tels que la règle de perspective permettent de sauver un temps astronomique lorsqu'on dessine beaucoup de bâtiments et d'arrière-plans « mécaniques ». Pour ce qui est de la colorisation, les calques de références accélèrent son processus ! De plus, le simple fait de pouvoir tout faire directement sur l'ordinateur, sans avoir à scanner quoi que ce soit, sauve énormément de temps ! Tout cela permet la création de manière efficace d'un travail prêt à l'impression. Je suis sans aucun doute beaucoup plus productif maintenant.


J'aurai sans doute pu inclure cela dans la section sur mes fonctions préférées ; j'adore la possibilité qu'offre la palette d'affichage secondaire d'importer des documents de référence. Je peux y assembler toutes mes références photographiques. Il s'agit d'une solution pratique pour assembler toutes ses images de référence à l'écran et dessiner directement en s'en inspirant. Vous pouvez passer de l'une à l'autre et agrandir ou diminuer leur taille. Il est également possible d'en extraire les couleurs, ce qui est plutôt pratique.

Processus de création d'une page de « Dr. Who »


Est-ce possible d'obtenir les mêmes résultats avec un autre logiciel ?

J'imagine que oui. J'ai réalisé beaucoup de travail avec Photoshop. En revanche, j'aime comment CLIP STUDIO PAINT offre des fonctions qui répondent aux besoins précis des créateurs de bandes dessinées et de mangas. Donc oui, il est probablement possible d'obtenir les mêmes résultats ailleurs, mais pourquoi prendre le bus quand vous pouvez rouler en Ferrari ?


Que pensez-vous de CLIP STUDIO PAINT ?

Je crois que CLIP STUDIO PAINT est un logiciel en constante évolution qui vise à répondre aux besoins spécifiques des créateurs de bandes dessinées et de mangas. Je trouve difficile de penser à quelque chose que j'aimerais changer. Il est très stable ; je n'ai pas souvent réussi à faire planter CLIP STUDIO PAINT.


Il effectue des copies de sauvegarde très utiles.


C'est un élément très fiable et nécessaire à mon arsenal de dessin. Je ne sais même pas si j'aimerais dessiner des bandes dessinées si ça ne serait pas pour CLIP STUDIO PAINT.


Utilisez-vous d'autres outils pour la production tel que Photoshop ? Quelle synergie est obtenue par l'utilisation combinée de CSP avec d'autres logiciels lors de votre travail ?

Parfois j'imprime certaines pièces pou les finir à la main. J'utilise Photoshop à l'occasion si j'ai besoin de certains ajustements de couleur. Parfois je fais le lettrage avec Illustrator, car je suis habitué à ce logiciel pour cette tâche. Il est plus simple pour moi d'utiliser ce logiciel si je veux réaliser des logos ou projets semblables, que de tenter d'apprendre à le faire avec CLIP STUDIO PAINT.


Poser se montre parfois utile pour appliquer de la lumière sur des personnages ou des objets. SketchUp est un logiciel 3D simple et pratique qui permet la définition d'objets mécaniques. J'importe parfois certains de ces fichiers dans CLIP STUDIO PAINT, les modifie et les utilise en guise de base pour mes dessins. J'ai fait quelques expérimentations avec Zbrush, mais j'en connais peu sur son utilisation.


J'effectue 10 % de la totalité de mon processus de travail avec d'autres logiciels. CLIP STUDIO PAINT comble la plupart de mes besoins. Il s'agit de l'outil le plus important de tout mon flux de travail.


Recommanderiez-vous CLIP STUDIO PAINT aux artistes de cette industrie ?

Certainement ! Je le fais à chaque fois que j'ai la chance de parler avec d'autres artistes ou lorsque j'ai l'opportunité de promouvoir CLIP STUDIO PAINT sur les médias sociaux. Un grand nombre utilise CLIP STUDIO PAINT de nos jours, ce qui n'est pas surprenant. J'ai entendu peu de commentaires négatifs à son sujet. C'est pourquoi je suis toujours heureux de le recommander. Je crois faire ainsi une faveur aux artistes et non leur présenter quelque chose qui va leur causer problème.


Auriez-vous quelques mots inspirants à partager avec les créateurs de bandes dessinées débutants ?

Que pourrais-je bien dire d'inspirant ?

Il est important de bien apprendre à dessiner, que ce soit numérique ou traditionnel. Ne pensez pas qu'un logiciel, même s'il est aussi compétent que CLIP STUDIO PAINT pourra faire le travail pour vous. Vous devez néanmoins dessiner et comprendre le monde autour de vous afin de le représenter de façon dramatique.


J'encourage les gens à faire des dessins réalistes et représentant des choses organiques, car il s'agit d'un bon moyen d'enrichir sa collection d'images et de comprendre le monde autour de soi.


Pour finir sur une note plus relax, je conseille de travailler en commençant du général vers le détail. Il est important de se concentrer sur le design de la page avant de se pencher sur les images contenues sur celle-ci. Puis de penser ensuite au design de chaque image avant de se préoccuper de ses détails précis. Commencez à dessiner les éléments importants en premier, les mouvements larges, les grandes formes, pour ensuite les détailler. Si vous suivez cet ordre, tout sera à sa place dans l'image. Cela offre également la possibilité de modification en cas d'erreur dès le début, vous évitant le périple entraîné par la modification d'un grand dessin fini et bien détaillé.


Ce sont les meilleurs conseils que je peux donner.

Commentaire

Articles similaires

Nouveautés

Nouveautés de la catégorie Officiel