[Comment créer un storyboard] Un manga romantique de 8 pages !

7,643 vue(s)
ClipStudioOfficial

ClipStudioOfficial

Dans cette série, nous allons présenter le processus de création d'un storyboard pour la catégorie « Production » du « Concours international d'écoles de bandes dessinées et de mangas 2020 - CLIP STUDIO PAINT ».

Les explications sont réalisées par : Manga Script Dr. Goto

Création de l'ébauche du storyboard : Manga Script Dr. Goto

Création du storyboard : Eno


Retrouvez l'article sur comment créer un scénario ici. Les explications sont également disponibles en vidéo (uniquement en japonais).

https://tips.clip-studio.com/fr-fr/articles/2859



■ Qu'est-ce que le Concours international d'écoles de bandes dessinées et de mangas ?


Ce concours de bande dessinée et d'illustration est destiné aux étudiants du monde entier. De nombreux prix en argent, ainsi que des logiciels de dessin et des tablettes à stylet seront remis aux gagnants en plus de la chance de voir leurs œuvres publiées dans les médias. Il s'agit également d'une opportunité de recevoir des commentaires constructifs de la part d'artistes professionnels et d'éditeurs sur son travail et de parfaire ses compétences ! Quatre nouvelles catégories incluant « Production » et « Webtoon » ont été ajoutées, offrant encore plus de chances de gagner.

https://www.clipstudio.net/promotion/comiccontest/fr/


Comme dans le cas du shōnen manga, je vais vous montrer comment créer un storyboard une fois que le déroulement général de l'histoire a été décidé.

Je vous présenterai également les points qui m'ont posé problème lors de la création de mon storyboard et les méthodes que j'ai utilisées pour les surmonter.


Note : Pour plus d'informations sur le scénario du shōnen manga, veuillez consulter l'article suivant.

https://tips.clip-studio.com/fr-fr/articles/2858
https://tips.clip-studio.com/fr-fr/articles/2970


Voici le storyboard que j'ai créé pour ce manga !

Cette fois encore, je crée avant tout une ébauche que je remets ensuite à un autre artiste pour qu'il puisse faire quelques retouches.

Lisez tout d'abord le storyboard finalisé ci-dessous.

https://share.clip-studio.com/fr-fr/contents/view?code=737851cf-7679-462a-ae5a-a4e633a57302


L'absence d'expressions sur la dernière page est pour donner aux participants de la matière à réfléchir. Essayez d'imaginer quel type d'expression auront vos personnages !


Voici grossièrement comment le storyboard est réparti. Plus tard dans cette leçon, je comparerai chaque page de l'ébauche et du storyboard final pour expliquer mon cheminement.


Réfléchir aux scènes importantes et à la mise en page

Cette histoire palpitante raconte comment deux adultes, qui se sont faits une demande en mariage lorsqu'ils étaient enfants, concluent cette promesse.


La première chose importante est de savoir spécifiquement quelle promesse a été faite et comment l'histoire se finira. Afin d'obtenir une image concrète du point culminant, la clé est de savoir quel genre de promesse a été faite au départ. Pour cette raison, j'ai réfléchi à l'histoire en commençant par le début et non pas par la conclusion.


 Établir la situation initiale pour un point culminant concret

J'avais décidé au stade de l'intrigue que j'inclurais la promesse faite durant l'enfance à la page 1, mais je n'avais pas décidé exactement ce qu'allait inclure cette promesse. Par conséquent, j'ai considéré les trois scénarios suivants.


■ Scénario A

« Marions-nous dans 10 ans jour pour jour ! »

Dans ce cas-ci, même si je dessine le dit jour 10 ans après à partir de la deuxième moitié, le format court de seulement 8 pages sera trop juste pour illustrer la réalisation de cette promesse.

■ Scénario B

« Je te demanderais en mariage dans 10 ans jour pour jour ! »

Dans ce cas, la demande n'est encore qu'une promesse de mariage et n'implique finalement que de s'engager à respecter cette promesse. Ainsi, je reviens au même problème que dans le scénario A.

■ Scénario C

« Dans 10 ans jour pour jour, je serai là à t'attendre. »

Dans ce cas, on a le sentiment que la protagoniste attend du garçon qu'il vienne faire sa demande de mariage. Le problème est qu'attendre simplement une demande de mariage ne rendra pas le personnage attachant.


Au stade du storyboard, j'ai décidé d'utiliser le scénario C comme base et de faire en sorte que la protagoniste se charge elle-même de faire la demande en mariage pour rendre l'histoire un peu plus complexe.

Voici le storyboard mis au propre mélangeant des éléments des scénarios A et B. Les enfants étaient trop jeunes pour vraiment comprendre ce qu'était une demande en mariage, mais ont décidé de faire cette promesse.


 Déterminer le point culminant

Je détermine le point culminant à partir du scénario C puisque j'ai décidé de suivre celui-ci.

J'ai décidé de dessiner le point culminant avec ce type de dialogue à l'esprit : « Est-ce qu'il/elle viendra ? Probablement pas, mais... s'il/elle est là qu'est-ce que je dois faire ? Ah ! Il/elle est là ! »


Cependant, je n'arrive toujours pas à décider si la protagoniste vient pour faire sa demande en mariage ou attendre qu'on le lui propose.

Concernant les sentiments d'incertitude évoqués précédemment, il y a une sorte d'attente vis-à-vis de leur réciprocité suivie d'une délivrance lorsque la réponse est apportée qui entretient l'émotion.


Ce qui importe n'est pas de savoir qui demande à qui, mais plutôt quelle est l'émotion ressentie lorsque l'on découvre si les deux parties se souviennent ou non de leur promesse. Ce qui me fait encore plus hésiter sur la démarche à suivre !


Après mûre réfléxion, dessiner ce que l'on aime est essentiel pour un artiste. J'ai donc choisi ce que je préférais dessiner et j'ai décidé que la protagoniste serait la personne qui ferait la demande en mariage.

De fil en aiguille, la sixième page qui illustre le point culminant est maintenant établie.

Les tergiversations du personnage comme « Il ne viendra sûrement pas, mais... s'il le fait, est ce que je vais vraiment... le demander en mariage !? » montrent qu'il n'est pas prêt émotionnellement, mais qu'il ne peut pas cacher ses vrais sentiments.


 Je vais commencer par ordre depuis le début et avancer jusqu'au point culminant de la page 6.

Page 1 : Promesse faite durant l'enfance.

Page 2 : 10 ans plus tard. Étonnamment, la promesse n'a pas été oubliée.

Page 3 : État actuel de la relation entre les deux personnages.

Page 4 : Vérification des souvenirs de la promesse auprès de l'autre personne.

Page 5-6 : Progression naturelle vers un point culminant palpitant.


Avec le shōnen manga, j'ai dessiné le protagoniste de manière un peu plus subjective pour que le lecteur puisse s'identifier à lui. Pour le shōjo manga par contre, j'ai essayé de dessiner les personnages et leurs sentiments de manière plus objective.

Vous pouvez orienter votre façon de dessiner suivant la façon dont vous répartissez vos cases.


Comparaison entre le storyboard brut et sa mise au propre

Dans le scénario mis au propre, je me suis concentré sur le développement de la protagoniste qui fait la demande en mariage afin que la situation pour le lecteur semble naturelle et j'ai ensuite adapté le reste de l'histoire autour.


■ Première page

La page 1 montre la promesse faite dans le passé. Le storyboard au propre est à gauche tandis que l'ébauche se trouve à droite.

Le contenu de la promesse était un peu flou dans l'ébauche du storyboard, mais faisait toujours allusion à une demande en mariage. Je voulais au moins m'assurer que la date de la promesse soit décidée.

Le storyboard corrigé aide à confirmer deux choses ; la promesse de mariage et la date de celle-ci.


■ Deuxième page

Dans l'ébauche du storyboard, sur la page 2, j'ai dessiné ce que je pensais être la demande en mariage.

Cependant, comme il est compliqué de tout transmettre en une réplique comme « Est-ce que c'est à moi de faire la demande en mariage ? », j'ai décidé d'en déplacer une partie vers une page ultérieure dans le storyboard mis au propre.


■ Troisième page

Cette page illustre les protagonistes et leur relation actuelle.

Le thème de la réunion dans le storyboard mis au propre est de susciter une réaction de la part de l'autre personnage et de savoir ce qu'il ressent, maintenant qu'il est un adulte.


■ Quatrième page

L'histoire se poursuit avec un mélange des pensées des personnages l'un envers l'autre.

Une fois le storyboard mis au propre, j'ai modifié la position des cases de manière plus objective pour que la conversation soit présentée de facon plus intimiste.


■ Cinquième page

Pour établir une connexion naturelle avec le point culminant de la page 6, je dessine les pensées et les sentiments de chaque personnage.


■ De la sixième à la huitième page

Je passe enfin au point culminant.

Le point culminant nous donne un sentiment de délivrance, car il illustre la réalisation de la promesse.


Comment s'en sortir lorsque l'on se retrouve perdu lors de la création d'un storyboard

Dans le cas du shōjo manga, j'ai hésité sur plusieurs points en passant de l'intrigue au storyboard, donc je vais vous présenter deux méthodes qui m'ont permis de surmonter ces épreuves.


 ① Prêter attention au point de vue objectif

Lorsque vous essayez de décrire une situation ou une émotion inhabituelle dans une histoire, il est très difficile de juger la façon dont elle doit être présentée au lecteur.

Dans ce genre de situation, il est difficile d'y faire quelque chose donc prenez du recul et laissez reposer votre cerveau ou demander à une autre personne/à un éditeur de vous donner un avis objectif.


 ② Ne perdez jamais de vue ce que vous voulez montrer en priorité

Donnez la priorité à ce que vous voulez montrer sans hésitation. Pour ce storyboard, c'était la protagoniste qui faisait la proposition à l'autre personnage.

Si vous ne vous fixez pas vos propres priorités, vous risquez de vous perdre en chemin et aurez du mal à vous remettre sur la bonne voie. La première chose que vous devez faire est d'être honnête avec vous-même et d'identifier les choses et les sentiments qui vous plaisent. Ne perdez jamais cela. Si vous y arrivez alors vous vous ouvrirez les portes pour faire vos premiers pas vers l'accomplissement.


Le contenu de cet article est également disponible en vidéo (publié uniquement en japonais).

https://www.youtube.com/watch?v=qnMyYE4WiyY



▼ Goto Junpei : Manga Script Doctor / Représentant de Tokyo Name Tank

YouTube:

https://www.youtube.com/channel/UCqI2ffVsUgbKPlAgeVAWv7g

Twitter :

https://twitter.com/goto_junpei

Note :

https://note.mu/nametank


▼ Qui est le Manga Script Dr. Goto ?

Je donne divers conseils et techniques concernant la création de manga shōnen, shōjo, de romance, de fantasy et plus encore ! J'explique également comment créer des illustrations sur iPad et avec CLIP STUDIO PAINT.


▼ Qu'est-ce que le Tokyo Name Tank ?

Tokyo Name Tank est un institut d'enseignement spécialisé dans la création de scénarios et découpage de cases de manga.

Commentaire

Articles similaires

Nouveautés

Nouveautés de la catégorie Officiel